Ce blog vient de fêter ses 201 messages. Celui-ci va donc allonger la liste et être le 202eme.

Ce n'est pas une étape en soi, c'est juste une continuité.

La rentrée du Crampon à l'école maternelle, elle, c'est une étape. Une immense étape pour lui comme pour nous tous. Notre bébé va à l'école. C'est émouvant et inquiétant à la fois. 

La première semaine, ZhomChéri était avec nous. Il avait spécialement pris une semaine de congé pour nous aider à assurer l'intendence des premiers déplacements, de cette nouvelle organisation, mais surtout pour être là ce fameux jour de rentrée pour le Crampon.

Moment que j'ai d'ailleurs failli rater ! Entre mon nouveau collégien qui rentrait en 6eme à 8h05 à déposer dans une ville et FilleAinée à déposer au lycée pour 8h20 au plus tard dans une autre ville... j'ai failli ne pas être à 8h30 devant les grilles de la maternelle, qui se situe dans notre village, à 15mn des autres villes des autres établissements scolaires des plus grands.  (Vous avez suivi ou je dois vous faire un dessin ? Non parce que certains jours, c'est moi qui me mélange les pinceaux ;-) )

C'est donc de justesse que je suis arrivée à l'école du Crampon pour sa première rentrée. Il était décidé et souriant. Mon petit bonhomme est allé aux wc, il s'est lavé les mains... puis il est resté accroché à maman. Impossible de le déloger de mes bras avec délicatesse. Toutes les propositions subversives possibles n'en sont pas venues à bout.

Lorsque sa petite moue triste est apparue... j'ai su que la séparation allait être difficile. Papa est sorti... je crois qu'il serait bien reparti avec son Crampon sous le bras... ;-)

rentrée gallyan

J'ai bien tenté de lui montrer les jeux, les crayons, feutres et autres activités à haut potentiel distractif ... sans résultats probants. Quand j'ai vu que nous étions les derniers dans le couloir, j'ai compris qu'il allait me falloir quitter les lieux... c'est donc dans les pleurs (les siens hein, pas les miens ;-) ) que j'ai du le laisser dans les bras de l'une des enseignantes... et je me suis sauvée rejoindre l'Homme dehors.

3h plus tard, c'est un petit garçon souriant assis avec d'autres enfants autour d'une table, dessinant, que nous avons retrouvé. Ses pleurs ont duré un peu moins de 10mn après notre départ. Comme quoi... !

Les 3 jours suivant ont ressemblé à celui là. Quelques minutes de pleurs puis un petit garçon qui s'interresse beaucoup aux activités de la classe, aux autres enfants, qui doucement mais sûrement, prend confiance.

Lundi, il nous a bluffé ! En arrivant à l'école il nous a dit "Moi pas pleurer, moi grand"... ha ? bon, ok. Soit... et bien en effet, il a été faire pipi avec moi, il s'est lavé les mains, il a dit bonjour à la maîtresse du jour, il m'a fait un bisou puis il est allé chercher son étiquette prénom pour l'accrocher au tableau de présence ! Son père et moi sommes restés comme deux andouilles les bras ballants, interloqués. Notre tout petit s'est lancé de lui-même, à peine hésitant, sans se retourner. Toute la semaine fut à cette image. Jeudi il est même resté pour le déjeuner car j'avais un rendez vous. Il n'a pas beaucoup mangé mais il était content, il y avait des frites au menus ! Je les récupéré après le déjeuner pour qu'il fasse sa sieste à la maison, du coup, sa journée n'était pas trop lourde. 

Il a deux enseignantes qui se relaient et comme une bonne petite école de campagne qui se respecte, il y a les 3 niveaux de maternelle dans la même classe. J'espère que les différences d'âges ne sont pas trop difficiles pour les enfants. C'est ce qui m'inquiète un peu. Après je sais aussi que mon fils ne s'ennuiera jamais. Il aura toujours à porté de neurones des sollicitations intéressantes pour lui si il en a besoin.

L'adaptation peut se faire en douceur. Pas de pression des enseignantes pour mettre les enfants à la cantine ou à la sieste dans l'école. Et comme pour le moment je suis encore bien disponible, son rythme est respecté et je peux venir le chercher à 11h30. Nous déjeunons ensemble et il dort à la maison. Pas besoin de le ramener ensuite à l'école puisque de toute façon elle fini à 15h45...

Jeudi prochain on teste une journée entière...