Fistond'Amour est parti en classe de neige vendredi dernier.

Pour 15 jours.

C'est long 15 jours. 

J'ai beau être habituée (enfin presque ...) à voir mes enfants partir chez leur père une semaine sur deux. La sensation est étrange. Il manque quelqu'un à la maison.

Autant quand il est là il tourne en rond très souvent. C'est un enfant incapable de jouer seul si il n'est pas devant un écran... autant quand il n'est pas là il y a un vide. C'est pesant ce vide.

Mon Fils cet inconnu... Il peut parler de tout, de rien, de la pluie et du beau temps... mais surtout, surtout jamais de ce qu'il ressent.

Ce n'est pas un jardin secret qu'il a cet enfant. C'est tout un monde sous clef dont la porte n'est entrouverte que rarement. Trop rarement.

Il va passer 15 jours sans maman, sans papa, sans aucun de ses beaux-parents... sans ses soeurs et son frère.

Je sais qu'ils n'ont pas de neige là où ils sont logés. Par contre, ils montent un peu plus haut pour skier et là bas les pistes de ski sont parfaites pour leurs initiations.

C'est une expérience unique et merveilleuse qu'il vit : Luge, balades dans la neige, randonnées, jeux de pistes... et puis la vie en communauté, les copains de classe 24h/24, les enseignants "plus cool", le travail à doses homéopathiques et pourtant bien présent... J'en serais presque jalouse ! lol !

Et comme ses soeurs avant lui, il rentrera grandit. Avec une pointe d'arrogance, de détermination en plus. Un chouillat d'indépendance quelque part dans son attitude. Il sera ravit de son séjour. Il aura raison. Il sera triste aussi de rentrer car "En vacances il y a toujours quelqu'un pour jouer avec moi !" ... La Vie ne devrait qu'un immense terrain de jeux pour nous enfants.... C'est toi qui a raison mon Fils.

En attendant, tu manques à ta maman mon fiston !

habere-poche-01-2